Vive le Roi! Vive le Roi!

Sites amis

Association Marius Plateau
Mali : décès du sergent-chef Harold Vormezeele
Dimanche, 03 Mars 2013 14:20

Né le 24 juillet 1979 en Belgique, le sergent-chef Harold VORMEZEELE aura servi la France durant près de 14 ans.

A 19 ans, le 24 février 1999, il s’engage pour cinq ans à la légion étrangère en qualité d’engagé volontaire. A l’issue de sa formation initiale au 4e régiment étranger de Castelnaudary, il intègre le 22 juillet 1999 le 2e régiment étranger de parachutistes en qualité de grenadier voltigeur.

A compter du 19 août 2000, il est amené, au sein du même régiment, à exercer les responsabilités d’opérateur radiographiste. Légionnaire sérieux et motivé, il se révèle compétent et efficace, se montrant particulièrement rigoureux dans l’exécution des missions confiées. Le 1er février 2002, il est élevé à la distinction de légionnaire de première classe.

Nommé au grade de caporal, énergique et déterminé, il se distingue par son remarquable investissement et son excellente condition physique. Manifestant un fort potentiel, il intègre alors la section des commandos parachutistes puis est naturellement orienté vers le corps des sous-officiers et est nommé au grade de sergent le 1er juillet 2005. Il se perfectionne alors dans le domaine de la troisième dimension et obtient son brevet supérieur de technicien de l’armée de Terre (BSTAT). Son profond attachement à la France lui fait déposer un dossier de naturalisation qu’il obtient le 7 mai 2010. Il est promu au grade de sergent-chef le 1er juillet de la même année.

Faisant preuve depuis toujours d’un remarquable dévouement à son métier et d’une disponibilité sans faille, le sergent-chef VORMEZEELE a effectué plusieurs missions extérieures : la Bosnie-Herzégovine en 2000, le Gabon en 2001, Djibouti en 2001 et 2011, la Nouvelle-Calédonie en 2003, la République de Côte d’Ivoire en 2006, la République Centrafricaine en 2007 et l’Afghanistan en 2008, 2010 et 2011.

Le 23 janvier 2013, dans le cadre du « GUEPARD », il est projeté en République de Côte d’Ivoire. Dans la nuit du 27 au 28 janvier, lors de l’opération « SERVAL », il saute en parachute avec son unité sur la ville de Tombouctou au Mali. Commando parachutiste compétent et particulièrement expérimenté, il se révèle une fois de plus à la hauteur dans cette situation de crise.

Le 19 février, peu avant 11h00, des éléments français constitués d’une section de commandos parachutistes, renforcée d’un contrôleur aérien avancé et d’une patrouille blindée en mission de reconnaissance dans le massif de l’Adrar à une cinquantaine de kms au sud de Tessalit, ont été pris à partie par des groupes terroristes. Au cours de cet accrochage, le sergent-chef VORMEZEELE, sous-officier du groupe de commandos parachutistes du 2e REP de Calvi, a été mortellement touché. Il est le second soldat français à trouver la mort au combat depuis le lancement de l’opération Serval au Mali.

Le sergent-chef VORMEZEELE était titulaire de quatre citations dont trois avec attribution de la croix de la valeur militaire et d’une avec attribution de la médaille d’or de la défense nationale.

Le sergent-chef VORMEZEELE était par ailleurs titulaire de la médaille commémorative française avec agrafes « ex-Yougoslavie » et « Afghanistan », de la médaille d’outre-mer avec agrafes « République de Côte d’Ivoire » et « République Centrafricaine », de la Croix du combattant et de la médaille de la défense nationale - échelon or.

Agé de 33 ans, il a été tué dans l’accomplissement de sa mission au service de la France.

L’armée de Terre, profondément unie dans la peine, partage le deuil de ses proches et de ses camarades de combat.

 
Pourquoi honorer les guerriers morts au combat ?
Dimanche, 03 Mars 2013 14:09

 

 

Certains de mes amis ne comprennent pas pourquoi je trouve important d’honorer les soldats tombés au combat. Certains ne comprennent pas pourquoi je prends parti ainsi. Ils pensent que je cautionne tout. Ils pensent que je ne pense rien. Et ça m’attriste un peu.

Je n’aime pas la violence. Je n’aime pas la guerre. Je suis un pacifiste convaincu. Et j’ai déjà maintes fois choisi de laisser mon égo être sali plutôt que de devoir le laver par le sang… non pas par peur, non pas par manque de moyens, mais bien par choix. Parce que je juge que les effets de ces actes que je poserais ne seraient pas positifs, je passe mon chemin, je laisse parler, je laisse vivre…

Mais.

Je viens aussi d’une culture où la mort et la guerre ont encore une petite place. Où on comprend encore que la force, la violence et le combat peuvent être des activités nobles, si on les utilise bien. Pour une cause juste. Je viens d’un pays où on a encore le droit d’appeler son ennemi un ennemi. Et où, quand il essaie de nous tuer, quand il cherche à kidnapper nos enfants, quand il veut violer et tuer nos femmes, on a encore le droit de se lever sans complexes, et de lui démonter sa gueule de merde. Par tous les moyens nécessaires.

Les guerriers en tous genres, à commencer par nos soldats, outre tous les aspects politiques et économiques qu’on peut aussi opposer, font précisément cela. Et ils sont prêts à risquer leur vie pour ça. Même s’ils préfèrent vivre vieux, et surtout revenir avec tous leurs morceaux, ces gens vont voir la mort de très près. Ils vont la donner. Ils risquent de la recevoir. Ils la connaissent personnellement. Et ils la regardent dans les yeux pour que ceux restés au pays n’aient pas à le faire.

Et ils sont prêt à donner leur vie pour ça… Leur vie, oui, mais pas leur honneur. Et je crois que la moindre des choses, lorsqu’un guerrier meurt, est et sera toujours de lui permettre d’être mort avec honneur. Et donc de l’honorer.

Quand j’honore un guerrier tombé au combat, je n’honore pas ses chefs. Je n’honore pas les politiques qui ont décidé où il devrait aller se battre. Je n’honore pas tous les mécanismes géopolitiques complexes qui ont fait que ce guerrier s’est retrouvé là où il a reçu cette balle, pris cet éclat d’IED, marché sur cette mine… non. Je l’honore lui, parce qu’en échange de sa vie, la moindre des choses est de lui donner une chose dont la valeur se perd, de nos jours : de l’honneur. De la fierté. De la gratitude. Et peut-être même ce petit pincement de culpabilité de profiter de la liberté dont on jouit tranquillement grâce, entre autres, à lui.

Cette culpabilité là nous poussera à bien l’utiliser, cette liberté. A notre manière, comme on le veut. Librement. Mais pleinement.

MERCI.publié par Manitou sur le site de David Manise : instructeur de survie

"J'enseigne aux gens à rester en vie."

 
Commémoration du 6 février 1934
Lundi, 04 Février 2013 23:08

l’association Marius Plateau et la Restauration Nationale vous invitent à participer


le mercredi 6 février 2013 à 18h30 en l’église de la Madeleine à Paris 8ème

 

à une messe qui sera dite aux intentions des victimes du 6 février 1934.

 
Damien BOITEUX
Mardi, 15 Janvier 2013 21:16

Une nouvelle fois, un fils de France vaillant est parti rejoindre les oies sauvages...

En tant qu'Association d'Anciens Combattants, nous saluons sa mémoire...


 
Mers El Kébir
Mercredi, 09 Janvier 2013 16:43

Quelle honte !!!
En 1940, la perfide Albion - que Dieu la punisse- détruisait une partie de la flotte française ancrée à Mers El-Kébir afin qu’elle ne tombe pas aux mains des Allemands ou des Italiens, disait-elle. Les Anglais n’eurent aucune perte, mais il y eut du côté français 1 cuirassé coulé, 1 croiseur de bataille et 1 cuirassé endommagés, et surtout, 1297 marins tués. Ces hommes sont enterrés là-bas…
Voici 3 photos édifiantes du cimetière qui les a accueillis.
La première date de 1962, quelques jours avant l’indépendance

 

La seconde date de 2005… On ne profane pas les cimetières militaires en
Algérie

 

La dernière est de 2007. Elle montre les travaux payés par le Ministère français de le Défense, qui a été contraint de faire disparaître les croix pour éviter d’autres profanations… avec la bénédiction de l’Etat algérien lui-même. …

 

Les médias français ignore (ou s’autocensurent) le sujet …
Et nous, pendant ce temps, on laisse construire des mosquées ! ! ! ! Bonne journée !

 
<< Début < Précédent 1 2 3 4 5 6 7 8 Suivant > Fin >>

Page 5 sur 8
Vive le Roi!
Groupe d'Action Royaliste